Art : « Connexions », Charles Eronaldo Jean Evens annonce sa première exposition de peinture

 

14089234_1745803782355615_5133744277147946128_n.jpg

 

Le peintre Ado

Le peintre autodidacte Jean Evens Charles Eronaldo (Ado) a annoncé sa première exposition de peinture sous le thème « Connexions ». Cette activité se déroulera à l’hôtel Coin de l’île (la Gonâve) le 17 octobre prochain confirme l’artiste, ce mardi 25 septembre 2018. 

16266122_1829683357300990_2133870593447000967_n.jpg

Jean Evens marie les couleurs

Ado peint depuis une dizaine d’années. C’est dans « LAM » qu’il a fait ses débuts. Un atelier de peinture qu’il avait créé avec ses copains Lendy Corrier et Mario Ferdon (L=Lendy, A=Ado et M=Mario). Mais quelques temps après, il allait devenir plus mature dans le domaine. « Je commence à mieux comprendre la peinture avec Martin, un peintre Gonâvien. Même si c’était surtout une forme murale (caligraphie) », explique-t-il. Tout en étant conscient de son manque de professionnalisme dans ce métier qu’il aime bien. « Il n’y a pas eu un développement artistique réellement dans tout ça, encore moins un esprit créatif », dit-il.

h

Ado avec ses tresses

Le petit frère de Rybeldarde Charles est un passionné de l’art pictural, sans pourtant n’avoir été jamais à une école de peinture. Il se contente d’être un bon autodidacte. Car pour lui, cette branche des « arts visuels », comme la musique peut lui servir de cheval de bataille contre des dérives sociétales. « Cela permet de s’exprimer et de se positionner tant sur le point politique, économique ou religieux », soutient-il. Voilà ce qui motive le jeune étudiant de l’UEH à se propulser dans ce monde des couleurs. Il se veut faire passer les revendications des sans voix également à travers ses images.

ob_871620_fb-img-1521494521390

L’ile de la Gonâve, oeuvre de Charles Eronaldo

Le natif Gonâvien a déjà présenté plusieurs de ses œuvres sur les réseaux sociaux. Parmi elles, un tableau bien vernis pour décrire l’île de la Gonâve. Pour un jeune qui n’est pas stable dans sa zone natale depuis environ 5 ans, c’est la meilleure façon d’y marquer son retour. « J’aimerais que la peinture Gonâvienne soit reconnue au niveau national et international. Mais pour cela, on doit chercher la connexion entre soi-même et la nature », a déclaré Jean Evens.

 

Pourquoi connexions?

35768275_2085864681682855_1651822195585843200_n

Ici l’artiste fait passer ses revendications  

Si le thème de l’exposition est : « Connexions », la date du 17 octobre qui rappelle la mort de Jean Jacques Dessalines, est comme un jour ordinaire pour le peintre. Contrairement à d’autres personnes, l’originaire de Petite-Source rejette le côté historique même de ce jour. Ce choix est fait en fonction de plusieurs paramètres, dont un il ne dévoile pas.

15894689_1815511275384865_8762932522368419259_n

Autres oeuvres d’Ado

« C’est ma première expérience professionnelle comme peintre, j’essaie de développer une relation entre moi et mon public. Cela prend en compte également le choix du lieu de l’exposition qui joue un rôle prépondérant dans mon vécu », a avancé l’étudiant de l’UEH. Et ce sera aux fans de découvrir l’autre aspect de « Connexions », qui selon lui est basé sur la spiritualité.

42528194_2172802556322400_8476688235823628288_o.jpg

Ado invite tout le monde, particulièrement la population Gonâvienne à la découverte de cet univers artistique au coin de l’île (la Gonâve), le 17 octobre prochain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s