Anse-à-Galets : une semaine de guerre contre l’insalubrité

Des citoyens à l’oeuvre à « Sou Pwent »

La mairie d’Anse-à-Galets et ses partenaires ont lancé ce samedi 22 décembre 2018 à « Sou Pwent » une semaine d’assainissement.

Maillots bleues, Gants et gros sacs remplis d’ordures. Plusieurs dizaines de citoyens ont déjà participé à la première journée d’assainissement démarrée à l’Est du centre-ville (Sou Pwent), hier (22 décembre). Cette activité s’étendra sur six (6) sections communales dès ce lundi 24 décembre, en particulier dans les marchés publics (Bò Lala, Palm a, Shada etc). C’est ce qu’a indiqué la mairie dans une conférence de presse en toute fin de semaine.

« Yon komin pwòp »

« Sou Pwent », tout le monde se met au travail

La municipalité d’Anse-à-Galets s’est engagée dans une véritable guerre contre l’insalubrité en cette fin d’année. Pour preuve, 490 personnes seront mobilisées sur toute l’île avaient déjà annoncé les élus locaux le 20 décembre. Objectif : ramasser les déchets en plastique. À travers ce projet, on va apprendre à chacun son rôle dans la protection de l’environnement. Particulièrement les mangroves. Une mission qui s’annonce difficile pour les autorités Ansoises et ses alliés : AAPLAG, ESSAC et 4OCEAN qui pour sa part se charge du recyclage des déchets.

En effet, de « Doub Salin », « Tou Jak » au coeur de « Bò Lala », se protéger est désormais une obligation faite à toute la population. Ainsi, 49 équipes seront dans les rues pour ce travail de développement communautaire et cette campagne de sensibilisation à la propreté.

Un yatch à Sou Pwent

La répartition sera ainsi faite à travers les sections communales :

1ère section : 7 équipes

2ème section : 5 équipes

3ème section : 6 équipes

4ème section : 5 équipes

5ème section : 4 équipes

6ème section : 5 équipes

Et avec 10 personnes par équipe, 170 âmes vont contourner le centre-ville et ramasser les déchets en plastique. Ces matières seront d’abord transportées par des camions et ensuite embarquées à bord de 4 bateaux sous le haut patronage de 4OCEAN. Tandis que la mairie ansoise et AAPLAG auront la supervision du projet à leur charge.

Le Maire principal avec un téléphone portable en main et un citoyen à « Sou Pwent »

Les premiers citoyens d’Anse-à-Galets appellent toutes les entités concernées (Case, Asec, leaders communautaires…) à se donner à fond pour la réussite de cette activité. Laquelle activité qui suscite déjà un tas de réactions auprès des habitants de la ville sur les réseaux sociaux. Ces derniers exigent la continuité de ce programme qu’ils jugent d’extrême importance pour leur vie sanitaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s