Des jeunes journalistes en herbe ont honoré leur modeste professeur à l’ISNAC

Valéry Daudier, honoré

Des étudiants finissant en journalisme ont remis une plaque d’honneur à leur Professeur d’écriture journalistique, Valéry Daudier, ce lundi 14 janvier 2019.

Simplicité, rigueur, discipline, avec un style d’enseignement très pratique, l’enseignant Valéry Daudier a capté l’attention des journalistes en herbe à l’ISNAC. En un temps record, il est devenu le rédacteur préféré du groupe 2h00-4h00 PM de la promotion Érudits. Une aventure qui n’a duré qu’une session (3 mois), puisque ces derniers se sont gradués hier (dimanche 13 janvier), à Karibe Hôtel. Ce geste a surpris mais aussi plû le natif Des Cayes.

« Je reçois cette plaque avec beaucoup de fierté. J’ai pourtant toujours eu de bonnes relations avec mes étudiants, explique-t-il. Mais pendant mes 7 ans d’expérience, c’est la première fois qu’ils ont montré leur admiration pour moi. Et ils l’ont fait concrètement à travers une plaque. C’est quelque chose que j’apprécie énormément et cela me réjouit le cœur « , a poursuivi l’auteur de « Une autre face d’Haïti ». Des plaques, il en a déjà reçues en quantité, mais dans ce registre, c’est une première.

Ces jours-ci, rares sont les professeurs qui s’imposent dans une salle de classe sans se forcer. Les relations entre enseignants et apprenants sont pour la plupart froides.

En effet, le Journaliste de Le Nouvelliste a dévoilé le secret de ce mariage entre lui et ses étudiants. Pour l’assistant-secrétaire de rédaction du plus ancien quotidien du pays, tout est dans la manière.

« Il faut la possibilité aux jeunes de croire en leur capacité rédactionnelle. Ma rigueur ne doit pas être un handicap pour leur développement. Au contraire, c’est plutôt une façon de les aider à découvrir le rédacteur qui sommeille en eux, par la pratique », a-t-il précisé.

Même si au début ils ont eu du mal à s’adapter au cours, au fil du temps, le lundi leur était devenu le meilleur jour de classe. Ainsi, nombreux ont témoigné avoir été dans leur zone proximale de développement (ZPD) avec le formateur Valéry Daudier. « Grâce à vous mes lacunes ne sont plus les mêmes », a ajouté Phanes. « Contrairement à certains autres enseignants, vous nous apportez l’envie d’apprendre. Vous êtes différents des autres », a avoué Marita Charlot.

Le professeur Valéry Daudier remercie ses étudiants. Il les exhorte à persévérer et surtout à progresser dans leur nouvelle profession.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s