Religion : l’église adventiste déconseille le mariage mixte

(Illustration)

L’église adventiste conseille aux chrétiens de ne pas se marier à des partenaires ne partageant pas la même foi qu’eux. Cela serait « une entrave au plan de Dieu » avance pasteur Amos Touseul.

Le mariage est l’union légale de deux êtres humains de sexe opposé. Le mot mixte veut dire toute association de personnes d’objets…de nature contraire. Parmi les types de mariages mixtes, on cite : mariage interethnique: alliance de deux individus d’ethnies différentes, l’interreligieux : alliance de deux individus de religions différentes et le transnational: alliance de deux individus de nationalités différentes.

Par exemple en France, le dernier est très fréquent. D’ailleurs, 14% des mariages qui y ont été célébrés ont été mixtes, ont révélé des études de l’Insee, en 2015. Toutefois, cela ne prend pas en compte l’aspect religieux. Cependant, le mariage entre deux personnes de confessions religieuses différentes serait une gêne pour la vie spirituelle du couple, selon des documents officiels de l’œuvre adventiste.

La Bible, le manuel de l’église…

En effet, il est dit dans la bible « c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair» (Genèse 2.24). Cela implique que c’est Dieu qui a célébré le premier mariage. Instauré par le seigneur, le mariage, a été conçu pour l’épanouissement du couple sans aucune contrainte. Même s’il perd de sa valeur première, a-t-on constaté, c’est l’une des institutions divines sacrées. Dans la version 2015 du Manuel d’Église, il est mentionné que les deux deviendront un (1) après le mariage. Ils ne sont plus deux. En plus, « l’Ecriture enseigne très clairement que les croyants devraient se marier seulement avec d’autres croyants », a soutenu Elle G. white dans son ouvrage « Foyer Chrétiens ».

Paru en octobre 2014, le mémento de l’ancien, il est précisé qu’entre le croyant et le non-croyant existe une divergence radicale de goûts, d’inclinations, de projets… Ces derniers servent deux maitres distincts et inconciliables. Une autre raison de ne pas s’aventurer dans une telle relation interdite par le maitre. Tenant compte de tous ces enjeux, l’église adventiste interdit formellement à ses pasteurs de célébrer de tels mariages. Elle décourage également ses membres de s’y engager, néanmoins, sans aucune imposition formelle.

Pasteur Amos Touseul

Alors que le sujet est devenu de plus en plus sensible. Et les débats agitent les frères et sœurs au sein des assemblées adventistes. Le 3 mars 2018, au Temple adventiste Eben-Ezer de la Rue Nicolas, il y a eu un débat autour de cette question. « L’église adventiste n’admet pas le mariage mixte », a déclaré pasteur Pluviose Gervais, pasteur titulaire de cette congrégation. Une preuve de la délicatesse de ce dossier.

(Illustration)

Pasteur Amos Touseul, dans un document élaboré à ce sujet, a renforcé les thèses déjà évoquées ci-dessus. « La pratique de tout ce que Dieu n’approuve pas produit généralement des conséquences néfastes », a-t-il dit. Dont le mariage mixte. Toujours dans ce même document, le Directeur d’Education et de Développement (FEDCHAS) a cité l’article 23 des Croyances fondamentales des adventistes du 7e jour. Ce livre présente le mariage comme une institution divine de la création. Elle est définie par Jésus comme étant « une union à vie entre un homme et une femme ». Pour le chrétien « les vœux du mariage l’engagent aussi bien vis-à-vis de Dieu que vis-à-vis de son conjoint. Et ils ne devraient être échangés qu’entre des personnes qui partagent la même foi », a-t-il avancé.

Ainsi, l’aide semblable dont on fait mention dans le livre genèse, signifie la nécessite d’un partenaire dans sa vie. Cependant, il ne s’agit pas ici seulement de la procréation, mais aussi du bonheur sur les plans psychique, physique et spirituel. « Dieu a donné le mariage afin qu’un homme et une femme puissent s’aider et s’encourager à le servir », reconnait pasteur Touseul. « Pour cette raison, dit-il, se marier avec un incroyant est contraire à la volonté de Dieu. Le mariage est un engagement qui requiert une même foi et un engagement commun.

Facebook crédit photo

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Corrier Aïby dit :

    Bravo, c’est une bonne décision de la part de nos dirigeants de l’église Adventiste du 7eme jour d’haiti, je vous encourage mes frères, nos dirigeants, nos responsables, Dieu vous a placé a la tête du peuple non pour les regarder, mais, pour les conduire au bon chemin. De la part de frère Corrier Aïby

    J'aime

    1. Merci cher ancien Aïby Corrier.

      J'aime

  2. laparolequisauve dit :

    Et quand n’et-il d’un mariage entre peut-être advantiste et panthécotiste? car le mariage entre croyant et non croyant Paul le déconseil celà est claire. Je crois que le vrai pb est de d’abort regler les mariages interreligieux.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s